SELECT’FINANCES CONSEILS ET PATRIMOINE

PER, Plan Epargne Retraite : un atout de séduction

Le 11 Avril 2019, le parlement a définitivement adopté la loi Pacte. Elle est publiée au journal officiel le 22 Mai 2019. Cette loi impacte notamment les modalités de l’épargne retraite en France.

Un nouveau contrat Retraite ?

Avant ce contrat, il faut bien l’avouer, l’on pouvait se perdre dans toutes les solutions retraite existantes. PERP – RETRAITE MADELIN – PERCO – ARTICLE 83……Chacune ayant des spécificités pour toutes servir un seul objectif : préparer sa retraite.

Le PER constitue en effet un contrat plus moderne.

Ainsi, il permet à un assuré, de pouvoir regrouper au sein d’un même contrat, l’ensemble de son épargne retraite existante ( Madelin, PERP, article 83, PEE…..).

Toutefois, cette solution demeure une solution d’épargne retraite, destinée au financement de cette dernière. On pourra donc lui reprocher l’indisponibilité des fonds jusqu’à cette échéance, sauf exception.

Plus moderne, il l’est aussi de part sa plus grande souplesse de gestion au quotidien. Il permet aussi d’avoir accès à un plus large choix de modes de pilotage de son épargne, afin de mieux s’adapter à votre profil d’investisseur. Ces choix seront fonction du fournisseur de votre contrat. Certains assureurs ayant intégré la possibilité d’une gestion déléguée.

Bref, ce contrat apporte une solution à la préparation de votre retraite et s’adapte à votre budget.

Les modalités de sortie à terme

Le PER révolutionne l’épargne retraite en ce qui concerne l’issue du contrat. En effet,  au terme, le choix des modalités de sortie est laissé à l’assuré AU MOMENT de sa sortie.

Ainsi, dès lors que vous aurez liquidé votre retraite, vous pourrez opter pour 3 modes de sortie différents : soit une sortie 100% en capital (en une fois ou en plusieurs). Soit une sortie 100 % en rente avec possibilité de réversion au profit du conjoint. Soit une sortie mixant capital et rente.

Et la fiscalité ?

Comme le mode de sortie, la fiscalité applicable au contrat à terme est fonction des choix fait par l’assuré à l’entrée.

En effet, la loi prévoit pour l’assuré, la possibilité -ou non- de déduire fiscalement les cotisations affectées à ce contrat.

Ainsi, de manière simple :

  • pas de déduction fiscale à l’entrée, pas de fiscalité en sortie hors prélèvements sociaux sur les intérêts acquis.
  • déduction fiscale à l’entrée ( sous conditions), réintégration fiscale en sortie + prélèvements sociaux sur les intérêts acquis.

Cette fiscalité peu sembler un peu plus brutale que celle applicable à vos anciens contrats. C’est pourquoi il est important de prendre information auprès de votre conseiller financier avant d’envisager tout transfert de vos contrats antérieurs.

3 Comments

  • JEAN PAUL MARTIN

    que devient mon contrat Madelin ?

    • Caroline PINET

      tout est envisageable. cela va dépendre de vos attentes en matière de préparation de retraite et des solutions déjà mises en place par vos soins. le plus simple est de réaliser un audit afin, si ce n'est déjà fait, d'estimer votre retraite et surtout de mettre en perspective vos solutions déjà existantes avec vos attentes.

  • sikis izle

    Thanks for sharing, this is a fantastic post. Really looking forward to read more. Great. Dierdre Kane Weiman

Write a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Télécharger le code éthique et déontologique